ACTIVITÉS PROGRAMMÉES

POUR TOUS
Lundi 19 février : Les membres faisant partie du Groupe Facebook du CAID, comme ceux qui souhaitent s'y associer, peuvent se retrouver dès 9h30 dans la salle Indigo .

PRÉAVIS pour le 1er semestre 2018
23 avril 2018 : "Aide informatique aux personnes atteinte d'un handicap" présenté par Pierre-Robert Girardin

POUR PC
19 février 2018 : ateliers libres
POUR MAC
19 février 2018 : questions ouvertes

25 mars 2009

LA DAMASSINE NE SE PRÉSENTE PAS ...

La damassine ne se présente pas…elle se déguste!
Rodolphe Simon

Telle une grande dame, elle s'impose par sa prestance…



elle séduit par l'élégance de sa robe, elle embellit
par son p
arfum suave et impétueux!

Le Jura n'ayant point encore de vignoble confirmé, il était
urgent que les esprits chatouilleux acceptent l'augure de
faire partager à tous nos Confédérés une spécialité hors du
commun, susceptibles de rendre jaloux politiciens, avocats
et boursicoteurs… Le Jura possédera la DAMASSINE !!!

petit-fruit de la taille d'une olive, il pousse sur un arbre non
encore totalement apprivoisé. La structure de ses branches le
confond avec l'olivier des pays du sud. Cela n'a rien d'étrange…
l'histoire allant le chercher au pays de Damas… les Croisés
l'ayant ramené en Europe parmi leur butin hétéroclite…

La damassine n'est ni rouge, ni noire…elle ne fait pas de
politique! Jaune, dès que la fleur a éclaté, elle se pare jusqu'à
sa maturité…de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, terminant
son mûrissement en apothéose …irisée que même Picasso ne
renierait ? Brun-orange à Asuel, bleu-vert aux Pommerats,
bleu-olive à Réclère, on la trouvera encore d'un mauve
chaleureux à Movelier!

Le miracle se produit dès que notre demoiselle, dans toute
sa virginité, se frotte aux mâles attributs de l'alambic.
Mêlant les effluves subtils de sa chair mieilleuse, comme
toute jeune fille désirant séduire son amoureux…un
parfum indescriptible se dégage alors des fourneaux
de Bacchus, distillant alors les arômes et senteurs que
l'on ne retrouve… qu'au Paradis!

J'entends déjà nos amis neuchâtelois s'écrier: Mais
c'est de la " berutge"…les fribourgeois d'ajouter: de la
vulgaire "poire à botzi"…les vaudois renquilleurs: bof
un pruneau ordinaire: les genevois… éternels râleurs:
mais qu'est-ce donc que cette béchamelle? Les valaisans
jaloux: nous on a la "williamine"…ça nous suffit!
Nos amis gaulois renquignolés par Ségolène et Carla
d'un ton hautain prédisent déjà que la mirabelle
l'emportera en tous les cas !!!

Approchons d'un peu plus près cet élixir, et tentons d'en
découvrir les subtiles qualités…
Foin de grand discours, dès que notre grande dame entre
en contact avec le palais… le miracle se produit.
Les effluves premières s'accrochent dans un premier temps
aux trompes d'Eustache…avant de se frotter
au sinus sphénoïdal…s'arrêtant au passage dans la glotte
intersidérale…bousculant autoritairement les glandes
salivaires, présentant ses hommages à l'arcade zygomatique
atterrissant enfin dans une petite poche de l'estomac
entre le pylore et le duodénum, c'est le damassinium!!!

Et si l'on sait que Pascal Couchepin est en train de
l'inscrire dans le grand livre de la santé…la damassine
deviendra alors un médicament…que toutes les
caisses-maladie s'empresseront de rembourser!!!

Apprécions ce nectar à sa juste valeur…et laissez-vous
griser par sa subtile et charmante compagnie…
Santé !



1 commentaire :

Anonyme a dit…

Le Jura sans vignoble confirmé !!

Et le " Clos des Cantons " C'est un verger ?

Nous n'avons pas non plus de race chevaline
confirmée.

Mais nous sufons pour en trouver. ( Hi Hi )