20 avril 2010

ÉCOLE VIRTUELLE

Cet article a paru le 20 avril 2010 dans l'Express et L'Impartial
sous la signature de Michael Bassin

Une école virtuelle d'une grande richesse

La plate-forme www.educlasse.ch a vu le nombre de ses pages lues doubler en deux ans. Ce site internet propose aux élèves - de 4 à 16 ans - une foule d'activités en relation avec les différentes matières scolaires. Géré et réalisé depuis 2007 par le Centre Mitic interjurassien, il ne cesse de se développer.

Le site educlasse.ch est l'école virtuelle du canton du Jura et de la partie francophone du canton de Berne. Les enseignants peuvent s'en servir pour faire travailler leurs élèves dans le cadre de la classe. Sans restriction d'accès, le site peut aussi être utilisé par les élèves à la maison. Voire par des adultes.

La plate-forme propose une multitude d'activités (allemand, français, mathématiques, géographie, etc.), qui sont réparties en quatre groupes d'âges: de 4 à 8 ans, de 9 à 10 ans, de 11 à 12 ans et de 13 à 16 ans. «Les activités les plus visitées sont celles touchant à la géographie», indique Cyril Jeanbourquin, codirecteur du Centre Mitic interjurassien (Cmij). Les dictées audio se classent sur la deuxième marche du podium. Interjurassien depuis trois ans, ce site d'une grande richesse enregistre chaque année une augmentation de fréquentation. En termes de pages vues, educlasse.ch est passé de 760 000 en 2007 à 1,54 million en 2009. Le canton du Jura a déjà reconnu deux projets comme moyens officiels d'enseignement. Le processus semble aller un peu plus long en ce qui concerne le canton de Berne.

Quatre soirs par semaine (du lundi au jeudi, de 18h30 à 19h30), le site permet également aux élèves du canton du Jura et de la partie francophone du canton de Berne de bénéficier d'aide pour leurs devoirs. Durant chacune de ces sessions de devoirs en ligne, trois enseignants guident les élèves dans leurs difficultés au travers d'un forum. Ce service semble répondre à un besoin, puisqu'une trentaine d'élèves sont à chaque fois connectés activement en posant des questions. D'autres suivent uniquement les échanges.

Les enseignants responsables du site font preuve d'un réel dynamisme en proposant continuellement de nouvelles activités. La dernière en date, destinée aux élèves du secondaire 1, propose une dizaine d'épreuves interactives (maths, géographie, anglais, culture générale) autour d'un pays: la Birmanie. «Ces épreuves sont relativement exigeantes. Elles requièrent de la part de l'élève du temps et des compétences qui vont au-delà du «j'essaie de cliquer ici et je vois ce qui se passe», explique Christian Rossé, collaborateur au Cmij et enseignant secondaire à Corgémont. Par exemple, il s'agit de calculer le prix du sachet de thé vert d'un marchand ou de comprendre les éléments clés d'une affiche de prévention contre la malaria.» Plusieurs activités sont autocorrectrices et permettent à l'élève de comprendre ses erreurs et d'y remédier.

Sur la table de la classe virtuelle, les enseignants peuvent ouvrir un classeur contenant des activités clés en main pour presque toutes les disciplines scolaires, y compris dans des domaines jusqu'ici peu touchés par les nouvelles technologies, comme l'éducation physique ou l'économie familiale. Des activités complémentaires au tour d'horizon individuel que peuvent effectuer les élèves.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Pour améliore ce blog nous avons besoin de votre commentaire.
Merci d'avance