4 octobre 2020

COMPÉTENCES NUMÉRIQUES, DE QUOI PARLE-T-ON?

 Tiré, le 4 septembre 2020, du blog de Xavier Studer

 La culture numérique a tout balayé.


Swisscom a lancé sur internet un quizz sur les compétences numériques. Les internautes peuvent ainsi tester ce que le géant bleu entend sous cette étiquette… Mais de quoi parle-t-on exactement? Ou ne devrait devrait-on pas plutôt parler de culture numérique?

L’opérateur propose sur son Swisscom Academy Checker une série de questions comme: «Qu’est-ce que l’authentification à deux facteurs? Que signifie HDR? Comment mettre WhatsApp sur mon ordinateur portable? Et comment fonctionne exactement le cloud?». Des notions qui font appel à des connaissances très variées…

Des notions très variées

Avec ces quelques exemples, Swisscom évoque le monde de la photographie et de la vidéo, de la téléphonie mobile, de la messagerie et de l’informatique de manière très générale. Et c’est sans parler de l’«intelligence artificielle» et des assistants connectés… Il est vrai qu’aujourd’hui tout est numérique. Une évolution de plusieurs décennies, qui ne se résume pas en quelques slogans….

En effet, pour comprendre et savoir utiliser efficacement ces différentes notions, l’honnête homme de ces années 2020 doit aller puiser très profondément dans ses connaissances. Et il est clair que de connaître la numérisation en profondeur depuis ses débuts est un avantage indéniable. Disposer par ailleurs de quelques notions de programmation ou d’HTML est un plus évident…

De la théorie à la pratique

Aujourd’hui, on ne peut plus parler de numérisation, comme on l’entend trop souvent puisque tous les outils de notre société de l’information fonctionnent de manière binaire depuis des lustres. Aujourd’hui, on est en pleine culture numérique. Et parler de numérisation signifie qu’on n’est pas de cette culture, qu’on est en dehors de la vague, qu’on a manqué le virage; bref, qu’on n’est pas dans le coup!

Avoir des compétences numériques aujourd’hui signifie peut-être aussi savoir utiliser en profondeur des outils comme Word, Excel, Acrobat, Photoshop, Premiere, avoir des notions d’utilisations des outils d’internet comme les CMS, bases de données et autres. Voire même des jeux, sans oublier l’écosystème nomade… C’est aussi maîtriser les réseaux sociaux, notamment, et savoir combiner les potentialités de tous ces outils pour gagner en efficacité ou optimiser ses processus au quotidien.

L’information partout, tout le temps…

Grâce aux potentialités du nuage, le monde numérique est par ailleurs devenu global: on retrouve ses contenus depuis la TV de son salon, sur son ordinateur, son smartphone, voire ses montres ou casques connectés. Là aussi, ceux qui ne seraient pas capables de décliner pleinement certaines informations sur les mobiles, par exemple, seraient à côté de la plaque… Et on ne parle pas de ceux qui travaillent encore avec des montagnes de papier…

Le numérique aujourd’hui est à la fois une culture, un art de vivre (si on sait l’utiliser), des programmes informatiques performants et un incroyable facilitateur pour accéder à la connaissance et la présenter sous toutes ses formes. Et là Swisscom a raison, pour ceux qui seraient en retard, ils ont tout intérêt à passer aux cours intensifs pour ne pas rester en dehors des autoroutes de l’information et du savoir, dont le rythme ne cesse de s’accélérer… Bref, plus que jamais l’agilité numérique est incontournable!

Xavier Studer

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Pour améliore ce blog nous avons besoin de votre commentaire.
Merci d'avance